La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

PARTITIONS OU TABLATURES ?


Bien sûr la partition parait beaucoup plus compliquée et peut faire peur, mais :

Dans de déchiffrage, le plus compliqué est le rythme. Les notes peuvent être déchiffrées tranquillement, apprises par cœur au fur et à mesure. Le rythme, si on ne connait pas les figures rythmiques, à moins d'avoir l'esprit très mathématique et de tout décomposer, ne sera pas lui déchiffrable.

Une tablature bien faite indiquera les figures rythmiques comme une partition, c'est à dire que l'on aura un petit gain de temps, car l'endroit où l'on joue est directement indiqué, mais le plus dur reste à faire : le rythme.

Ce petit gain de temps se fera au détriment de l'apprentissage de l'instrument :

La partition indique le son désiré.

La tablature indique où poser son doigt, il n'y a pas à chercher la place du son désiré.

 

Dans la pratique de la musique, cette situation n'existe pas.

- Quand vous voulez retrouver, à l'oreille, le petit solo, le petit arpège d'un morceau connu, vous entendez des sons, pas des emplacements sur la guitare.

- Quand vous voulez improviser un solo, vous entendez des sons, pas des emplacements sur la guitare.

- Quand vous voulez composer un morceau, vous entendez des sons, pas des emplacements sur la guitare.

En pratique musicale, on a toujours à retrouver par soi-même, l'endroit où jouer les notes, cela s'apprend, et tablature ne favorise pas cet apprentissage.

Autre inconvénient, pendant l'apprentissage : la tablature n'indique pas les doigtés (le choix des doigts de la main gauche), et le choix des doigtés est un facteur prépondérant dans le résultat sonore (ça sonne bien ou ça ne sonne pas bien).

Note : un apprentissage "tout à l'oreille" est encore l'apprentissage le plus musical, mais il permet plus difficilement de dépasser ses propres limites, ses propres possibilités.