La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LE CHANT


   Apprenez le chant à part (sans la guitare), d'oreille, en chantant sur la version originale. Prenez plutôt une version "studio" qu'une version "live" (concert enregistré) où le chant est toujours moins précis.

   Bien que l'on ne puisse séparer la hauteur des notes et leur rythme (on ne peut pas jouer "sans rythme", le rythme, il est bon ou il est mauvais, on ne peut pas jouer sans rythme...), pour un morceau qui vous pose vraiment des problèmes vous pouvez au départ vous focaliser sur les notes et ensuite "fignoler" le rythme.

 

 LE RYTHME DES TEMPS

 

   Pour travailler le rythme (soit dès le début, ou après avoir étudier "juste les notes"), marquez impérativement les temps avec le pied pour que le rythme du chant se cale sur une pulsation, pulsation qui sera commune avec celle de la guitare et qui vous permettra de combiner les deux à la fois.

   Ce battement de pied permettra de fixer le placement du chant par rapport aux temps : si la phrase commence sur le temps ou au milieu du temps, si une syllabe se trouve sur un temps ou au milieu d'un temps. Si possible essayez de faire cela sans y penser, seulement dans le cas où cela ne vient pas "naturellement" vous pourrez essayer de repérer ces placements, dans la plupart des cas la relation peut se faire naturellement, inconsciemment.

 

LE RYTHME DES MESURES

 

   Même si vous démarrez la phrase en bonne position par rapport au temps, il se peut que vous ayez du mal à partir sur le "bon temps". Ceci vient du placement par rapport à la mesure. Battre les temps avec le pied permet de se placer par rapport au temps mais pas, par rapport à la mesure; le pied ne défini pas le premier temps de la mesure.

Si vous avez des difficultés de démarrage pour une ou plusieurs phrases dans un morceau, aidez vous en définissant le premier temps de chaque mesure avec vos doigts :

Placez votre main droite sur votre jambe (ou sur une table, le dos de votre guitare...), pliez les doigts en posant le bout du pouce, de l'index, du majeur et de l'annulaire sur votre jambe (pas l'auriculaire), soulevez légèrement vos doigts et frappez légèrement  sur votre jambe avec :

Le pouce pour le premier temps.

L'index pour le deuxième temps.

Le majeur pour le troisième temps. 

L'annulaire pour le quatrième temps.

Bien sûr n'utilisez que 3 doigts si la mesure est à 3 temps.

 

Vous pouvez également utiliser la "battue à l'ancienne" avec le bras (à voir dans les livres de solfège) mais avec les doigts c'est moins fatiguant et tout aussi efficace...

Ce mouvement, pour être efficace, doit être complètement automatique, donc doit être travaillé pour le devenir.

Comme pour les temps avec le pied, essayez de ne pas vous occuper de votre main, le retour sur le pouce marquera les premiers temps de chaque mesure et vous guidera inconsciemment... seulement dans le cas où vous n'y arrivez pas, vous pouvez essayer de repérer après quel temps démarre la phrase.

Tout ceci nécessite de trouver le premier temps de la mesure dans le morceau, mais comme la battue du pied, ce repérage est indispensable pour aborder un morceau et si on se concentre uniquement sur cela, ce n'est pas très difficile, attention quand même au (rares) morceaux à 3 temps...

 

COMMENT TRAVAILLER LE CHANT

 

Au début, mettez la version originale forte, puis baissez-la ensuite pour n'entendre le chant que quand vous êtes décalé.

Il est fortement conseillé d'appendre les paroles par cœur, et même, quand elles sont en langue étrangère de travailler la diction, en les parlant, avant de les chanter.

Contrairement à la guitare, le chant s'apprenant par "imitation", il est donc plus facile de le travailler directement au bon tempo ou légèrement plus lentement, cependant si le tempo est vraiment rapide et le rythme complexe n'hésitez pas à ralentir la vitesse, cela vous aidera à définir les syllabes importantes, "les syllabes d'appui", celle qui se placent sur les temps.

 

PRÉPARATION

 

Même si vous devez apprendre les paroles par cœur, imprimez le texte de la chanson, il vous servira de référence et si besoin, également pour y noter des "aides".

 

Vérifiez votre texte (très souvent il y a des erreurs dans les paroles qui circulent).

Structurez votre texte par rapport à la musique : passez à ligne après chaque phrase, ne coupez pas ces phrases, séparez bien les différents couplets, refrains... ne ré-écrivez les refrains identiques, notez juste "refrain", votre texte sera plus court donc plus clair.

Tout ça vous aidera à "comprendre" et mémoriser la chanson.

 

Si la mémorisation des paroles et de leur rythme pose problème, vous pouvez donc y ajouter des aides : 

Par exemple, sur le texte, noter chaque "pied".

Un "pied" en poésie est une syllabe prononcée, en musique chaque pied correspond à une note, pas de pied sans note, pas de note sans pied...

En chanson pour un même mot ou une même phrase le nombre de pieds peut être très variable...

 

Exemple : "Je t'aime"

1 pied  :  j't'aim

2 pieds : Je t'aim

3 pieds : Je t'ai-meuh

4 pieds : Je t'ai-meu-euh

...

 

En définissant à l'avance les pieds, vous gagnerez du temps.

Pour cela : réécrivez les syllabes, barrez des voyelles, utilisez des apostrophes, par exemple :

EV'RYBODY-Y  (E-VRY-BO-DY-Y)  :   5 pieds

EVERYBOBY  (E-VE-RY-BO-DY)  :  5 pieds

Si vous n'avez pas le bon nombre de pieds, vous n'aurez pas le bon nombre de notes... d'où un problème de rythme, des syllabes en trop ou en moins à la fin de la phrase...

 

Ci-dessous un exemple, avec le premier couplet du morceau "J'ai demandé à la lune" du groupe Indochine.

Dans la première ligne le mot "lune" est chanté sur 3 pieds, dans la quatrième ligne, sur un seul pied.

 

 

Vous pouvez également indiquer par un trait, un arrêt (une note plus longue) au milieu d'une phrase, indiquer par une flèche que deux phrases s’enchaînent rapidement ; cela vous aidera à y penser la prochaine fois que vous chanterez ce passage.