La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LE RYTHME

  

La composante la plus importante des musiques actuelles : à soigner ...

 

Le "sens du rythme" peut se diviser en trois parties indépendantes :

- Le sens du rythme des notes.

- Le sens du rythme de la mesure.

- Le sens du rythme du morceau.

 

- Le sens du rythme des notes :

   C'est la valeur relative des notes entre elles, qui donne du rythme aux notes, une note vaut le double de durée de telle autre, celle-ci la moitié... Valeur relative car c'est la proportion qui fait le rythme, pas la longueur absolu, comme on peut commencer un morceau par n'importe quelle note (voir la tonalité) on peut jouer un morceau à toutes les vitesses (plus ou moins rapidement), le rythme des notes sera le même si la proportion est gardée

 

- Le sens du rythme de la mesure :

   Dans un morceau, les notes ne s’enchaînent pas les unes dernières les autres sans hiérarchie, sans que certaines soient plus importantes que d'autres. Mais elles se groupent par cellules régulières appelées mesures, dans ces mesures les temps n'ont pas la même importance.

   Par exemple dans un morceau à quatre temps, le premier temps est un repère, on doit savoir toujours où il se trouve, cela à terme, sans compter les temps, il faut arriver à "sentir" sans faillir où se trouve le premier temps, c'est là que, généralement, l'accord change, et sans ce sens de la mesure, impossible "d'improviser" ou de faire des variantes dans une rythmique.

 

- Le sens du rythme du morceau :

  Dans les musiques actuelles, tous les morceaux ont des structures avec des répétitions, de phrases, de couplets, de refrain, et quand il faudra répéter tel passage, 2, 4 ou 8 fois, il faudra, à terme également sans compter, "sentir" ces 2, 4 ou 8 répétitions. 

   Quand un musicien devra improviser un "solo" pendant 16 mesures, il faudra sentir celles-ci, difficile de compter les mesures en improvisant...