La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

LES LIAISONS

 

 

Il est toujours intéressant, en musique, de se référer à l'instrument originel, le premier et le plus expressif : LA VOIX.

 

Si nous chantons 2 syllabes comprenant chacune une consonne et une voyelle, cela se traduit facilement par deux notes :

Cependant, si la deuxième syllabe ne comporte pas de consonne, la deuxième note semble être une prolongation de la première note, elle semble attachée,liée à la première. La deuxième note, privée de consonne n'a pas "d'attaque", n'est pas ré-attaqué.

Ce phrasé, cet "effet" peut être reproduit, imité, avec plus ou moins de facilité, par une grande partie des instruments.

Par contre si, pour les voix, les paroles peuvent indiquer ce phrasé, pour les instruments, il fallait trouver une manière de "l'écrire".

 

Cette manière d'indiquer que la deuxième note n'est pas ré-attaquée, nous l'avons déjà avec la liaison dont nous avons déjà étudier une forme "la liaison de prolongation".

Liaison de prolongationLiaison de prolongation

Sous cette forme, les deux notes liées sont identiques donc la note se prolonge sans changer.

 

Pour le cas étudié aujourd'hui, la notation se fera donc ainsi :

 

 

La liaison sera qualifiée d'ascendante si la deuxième note est plus aiguë, de descendante si la deuxième est plus grave.

(Ci-dessus liaison ascendante)

 

Il est à noter que, avec la voix, cette liaison peut être réalisée de plusieurs manières, en passant directement d'une note à l'autre ou en le faisant progressivement, en "glissant" par exemple. La manière habituelle est le passage direct d'une note à l'autre.

 

 

 LA LIAISON DANS LES DIVERSES FAMILLES D'INSTRUMENTS

 

Comme indiqué plus haut, les instruments ne sont pas égaux devant la liaison.

On peut les diviser en trois catégories :

 

Les instruments où la liaison est naturelle :

Les instruments à vents, ceci en changeant de note sans interrompre le souffle.

(Trompette, flûte, saxophone, harmonica...)

Les instruments à cordes frottées comme le violon en changeant de note sans interrompre le coup d'archet.

(Violon, alto, violoncelle, contrebasse...)

 

Les instruments où la liaison n'est pas naturelle mais peut être "imitée" :

Les instruments à cordes pincées, où l'on peut faire sonner une nouvelle note, par diverses moyens, sans la pincer avec la main droite.

(Guitare, basse, banjo...)

 

Comme pour la voix, les instruments peuvent réaliser les liaisons de plusieurs manières.

 

Les instruments où la liaison est impossible :

Les instruments à cordes frappées, où il est impossible de faire sonner une note sans frapper de nouveau sur la corde.

(Le piano, clavecin...)