La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Déconseillé aux guitaristes non confirmés

OPÉRATION 1 : RÉGLAGE DE LA COURBURE DU MANCHE 

 

 

   La tige de réglage (tross rod), placée à l'intérieur du manche, dans sa longueur, est bloquée à ses deux extrémités. A une des deux extrémités, soit du côté de la caisse, soit du côté de la tête, cette tige est équipée d'un filetage avec un boulon. Le principe est simple, quand on visse le boulon, comme la tige est bloquée à ses deux extrémités, elle ne peut pas se raccourcir, alors elle se plie...

   Au repos, cette tige est déjà pliée vers l'arrière, afin que cette tige, quand on la "visse", se plie vers l'arrière, ramenant ainsi également le manche vers l'arrière.

 

 

 

 

 

   

   Comme indiqué, on trouve la vis de réglage du côté de la tête, derrière un petit cache qu'il faut dévisser (photo de gauche) ou bien du côté de la caisse, à l'intérieur de celle-ci pour les guitares acoustiques (photo de droite).

 

 

 

 

 

   Les tiges, qui étaient autrefois réglables à l'aide d'un tournevis ordinaire, le sont actuellement, dans la majorité des cas, à l'aide d'une clé "Allen" 6 pans "mâle" (celle du haut) et parfois "femelle" (celle du bas).

 

   Sur les photos ci-dessus, celle de gauche se règle avec la clé "femelle", et celle de droite la clé "mâle".

 

 

   Régler un manche à l'aide du "tross rod" une opération délicate car il n'est pas facile de juger de la courbure d'un manche et l'intervention peut, si elle est mal réalisée, engendrer des dégâts irréversibles au manche (voir plus bas).

Cependant, cela devrait être la première opération à effectuer lors du réglage d'une guitare.

La première étape pour un "débutant" est de repérer un manche vraiment creux, et ceci n'est pas difficile à repérer  (des cordes très hautes sur un manche sont déjà un bon indice) et ne pas se lancer dans le réglage d'une guitare qui à un manche vraiment creux sans corriger cette courbure.

Une petite courbure est plus difficile à repérer mais le réglage n'en pâtira pas trop si la courbure n'est pas corrigée.

 

2 manières d'apprécier la courbure d'un manche: 

- La ligne de mire.

   Prenez votre guitare par la tête, regardez-là part le haut en prenant la touche comme ligne de mire, comme pour regarder si une baguette est droite, ceci, plutôt du côté des cordes graves, vous pourrez voir la courbure du manche.

De cette manière détecter une guitare dont le manche est vraiment creux (ou bombé) est aisé.

On peut également le faire par l'autre côté du manche.

 

MANCHE CREUX

 

MANCHE DROIT

 



 

- En se servant de la corde.

   Mettez un capodastre en case 1 à votre guitare, avec la main droite appuyez avec un doigt dans la dernière case de la corde grave et observez la situation de la corde grave au-dessus de la barrette 7.

   Si la corde touche la barrette c'est que le manche est bombé ou vraiment très droit, si la corde ne touche pas la barrette, la distance entre la corde et la barrette vous donnera une mesure du degrés de courbure du manche. 

 

 

 

Le mieux étant d'utiliser les deux méthodes pour se faire son jugement.

 

Un manche ne doit jamais être bombé (ni non plus parfaitement droit, il faut mieux qu'il soit très légèrement creux).

Pour redresser un manche creux il faut "visser" le truss rod (dans le sens des aiguilles d'une montre), pour faire revenir un manche bombé, il faut "relâcher" le tross rod en dévissant la tige. Opérez en plusieurs fois, prudemment et sachez que le manche peut encore un peu bouger durant les heures suivant la manipulation.

 

Cette opération est la seule étape dans le réglage d'une guitare à se faire uniquement à l’œil.

 

Il est fortement recommandé de détendre les cordes pour redresser un manche creux (il y aura moins de tension ce manche), cela oblige à tendre et détendre les cordes plusieurs fois, mais cela limite considérablement les risques.

Les risques sont de deux natures :

- Casser la tige en forçant une tige qui est "à fond", on est alerté par le fait qu'une tige en bout de course devient très dure à tourner, donc ne forcez jamais une tige devenue dure. Si la tige casse le manche revient généralement dans la position d'une tige relâchée et le manche n'est plus utilisable (si on ne force pas, la tige n'a aucune raison de casser).

- Endommager la tête de la vis "allen" de réglage en utilisant une clé trop petite, dans ce cas vous ne pourrez plus jamais changer le réglage de la tige (attention à la mauvaise Allen !).

 

A noter également qu'il n'est pas bon de laisser un manche très creusé sans le corriger pendant des années, le manche lui-même peut se déformer à certains endroits comme au niveau de la liaison corps/manche (au niveau du talon).

 

Opération 2 : Régler le chevalet (sillet ou pontets)

Opération 3 : Régler le sillet de tête

 

ATTENTION : tout réglage doit se faire avec des cordes neuves et ensuite, gardez un tirant de cordes identique et même un modèle et une marque de cordes identiques pour que ce réglage perdure.